dimanche 24 mai – Chronique 3

La paix, fruit de l’Esprit

Les dons de l’Esprit Saint

“Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure”. (Jn 15,16).

Dieu est cohérent en tout ce qu’il dit et en ce qu’il fait. C’est pourquoi quand il nous demande quelque chose, il nous donne les moyens pour le réaliser. Parmi ces moyens, il nous donne les dons de l’Esprit Saint liés intimement au Christ et en plénitude :
Par l’Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie et s’est fait homme (Credo). Huit siècles avant Jésus Christ, le prophète Isaïe avait annoncé au sujet du Messie “sur lui reposera l’Esprit du Seigneur ; esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte qui lui inspirera la crainte du Seigneur” (Is 11, 2-3). C’est ce qu’on appelle les 7 dons de l’Esprit Saint.

Au cours de l’histoire, des théologiens ont cherché à comprendre ce que signifient ces dons et leur rôle dans notre vie. Ainsi, le premier usage liturgique de cette liste est attesté par saint Ambroise de Milan à la fin du IVème siècle puis dans le rituel du pape Sirice en 385. Elle s’est maintenue sans discontinuer dans les différentes liturgies jusqu’à aujourd’hui. Au moment de la confirmation, l’évêque prie ainsi : “Donne-leur (aux confirmands) en plénitude l’Esprit qui reposait sur ton Fils Jésus : esprit de sagesse et d’intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et d’affection filiale(piété), remplis-les de l’Esprit d’adoration (crainte)“.

Dans un plan détaillé, la plénitude de l’Esprit Saint offre donc : deux dons pour comprendre le dessein de Dieu (intelligence) et pour discerner comment vivre en fonction de ce dessein (sagesse) ; deux dons pour décider comment vivre (conseil) et pour avoir le courage de le faire (force) ; deux dons pour découvrir ce qui est Dieu (science) et pour respecter son alliance (crainte). À noter que le don de crainte s’est, par la suite, divisé en deux pour obtenir le nombre des sept dons : la crainte et la piété.

En conclusion, les sept dons de l’Esprit saint, c’est toute la puissance de Dieu qui permet à chacune, chacun d’entre nous de vivre dans un monde difficile, la foi, l’espérance et la charité. En cette neuvaine de la Pentecôte, demandons à Dieu la grâce de nous envoyer son Esprit Saint pour renouveler notre mentalité et contribuer à l’expansion de la communauté nouvelle qu’est l’Église, Corps du Christ, l’Homme en qui tout est recréé (Col 1, 15-20).

Père Kedeschmy Desarmes

voir toutes les chroniques

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *