Veiller et prier

Comme vous le savez très bien, dans toute l’histoire de l’humanité, Dieu a été toujours le Dieu de l’Alliance pour son peuple. Il est un Dieu passionné d’amour pour nous. En lui, la séparation, le divorce, l’abandon, l’oubli n’existent pas. Étant fidèle à sa parole, il nous rejoint dans tous les détails de notre vie humaine.

Aujourd’hui, nous représentons ces dix jeunes filles qui attendaient l’arrivée de l’Époux. En cette période particulière qui nous interpelle à la réalité concrète de notre existence , l’époux que nous attendons tous, est peut être une parole de réconfort, il est peut-être également quelqu’un qui vient en aide, quelqu’un à qui on fait confiance pour lui parler. Dieu c’est Lui, l’Époux fidèle qui vient toujours à la rencontre de chacun de nous plus particulièrement quand les vents contraires viennent balloter la barque de notre vie. Il n’abandonne jamais son peuple. Cependant pour comprendre cela, il nous faut de l’huile pour garder nos lampes allumées. C’est en ce sens, le symbolisme manquer de l’huile dans l’évangile nous renvoie à l’idée d’un manque de confiance, manque d’espérance. Nos insouciances reflètent assez souvent un manque de foi. Nos manques de confiance en Dieu éteignent nos lampes allumées devant l’obscurité de la vie, nos manques de confiance nous plongent parfois dans le doute, le désespoir et le découragement. C’est tout cela qui donne l’impression que l’Époux tarde à venir et s’il tarde à venir non pas parce qu’il n’est pas là mais c’est parce qu’il veut que tous soient prêts à l’accueillir. Son plan est de sauver tout le monde. Sans la confiance en Dieu, nos lampes restent et demeurent éteintes dans l’obscurité du doute et désespoir. On ne peut pas trouver Dieu tant qu’on ne se laisse pas trouver par Lui. Comme l’a si bien dit saint Augustin : “Notre cœur est inquiet tant qu’il ne repose pas en Dieu”.

Chers amis, dans la parabole d’aujourd’hui, Dieu ne nous demande que deux choses : veiller et prier pour que nous soyons toujours prêts pour aller à sa rencontre. Pour y arriver, servons-nous toujours de l’huile de la parole de Dieu, l’huile de la foi, l’huile de la sagesse et de l’humilité afin de tenir nos lampes allumées jusqu’à la fin de notre vie ici-bas . Nous demandons à Notre Dame de Pontoise la grâce de docilité à l’Esprit Saint pour le laisser se servir de nos facultés et les orienter totalement vers Dieu.

Père Kedeschmy

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *