Jamais je ne te lâcherai, jamais je ne t’abandonnerai

Chers amis, chers frères et sœurs,

Nous avons pu célébrer la Toussaint, comme la grande Pâques de tous les Saints, la Pâques de l’automne. Et nous avons pu accompagner nos frères et sœurs dans le deuil et la peine. Je vous invite à relire les deux belles homélies de monseigneur Daniel Ducasse sur le site, ou à les imprimer pour vos voisins.

Comme je vous l’avais déjà écrit, depuis mardi, l’ensemble des célébrations en présence de fidèles, les manifestations extérieures telles que les marches, les processions et les pèlerinages sont interdites, sauf les obsèques en présence de 30 personnes et les mariages en présence de 6 personnes.

Les sorties d’enfants et de jeunes sont interdites.

Comme cela est autorisé nous maintenons l’accueil au presbytère, du lundi au vendredi, de 15 h à 18 h, ainsi que l’accueil par un prêtre le mercredi à Saint Pierre aux Louvrais, de 16 h à 18 h, et le samedi à Saint-Maclou, de 10 h 30 à midi. Ma propre prière vous accompagne de toute mon amitié. Les églises habituellement ouvertes le restent. Certains d’entre vous ont pris l’habitude d’y passer dans le cadre de leur heure de sortie quotidienne. Les prêtres maintiennent leur présence dans les établissements catholiques et célèbrent quotidiennement la messe, en privé, avec des intentions que vous pouvez demander. Regardez le site à ce sujet.

En ce qui concerne les questions matérielles et financières, je prépare un courrier avec mes conseillers de Pontoise et Ennery pour vous faire le point, et vous aider à réactiver l’appli-laquete.

Je ne vous embête pas plus : Une bûche après l’autre, comme disait mon grand’oncle Gaston.

En tous cas, c’est le moment de lire et relire dans l’épître aux Hébreux (13, 5) : « Dieu lui-même a dit : Jamais je ne te lâcherai, jamais je ne t’abandonnerai ». Une telle promesse divine encourage notre foi, et dans l’incertitude de nos vies, nous libère de la peur et de l’anxiété.

Je prie pour vous ! Confions-nous ensemble à Notre Dame de Pontoise avec cet extrait de la prière du 6 mars :

O mère bienveillante, couvre-nous de ton manteau !
Toi qui nous protèges des assauts des ténèbres de notre
temps pour y faire briller l’espérance,
Soutiens les malades et libère-nous de la peur.
Donne-nous la confiance et la paix,
Tiens-nous les uns les autres
dans une fraternité universelle.
Notre Dame de Pontoise, prie pour nous, protège-nous !

Humblement vôtre,

Père Hughes

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *