Rien ne sera plus comme avant (dialogue)

Elle :   Rien ne sera plus comme avant quoi ?

Lui :    Avant Pâques, bien sûr !

Elle :   Parce que tu trouves que les choses ont changées !

Lui :    Oui. Certes le chemin de la croix continue dans beaucoup de vies, il y a toujours des morts violentes, des maladies mortelles et des morts lentes. (silence) Tu sais ? alors que le doute voulait prendre place dans mon âme, j’ai laissé monter en moi la mémoire de ce que nous avons fait en Mémoire de Lui, le Sauveur, lorsque nous avons participé à la Vigile pascale. Mon cœur a été envahi par les visages paisibles de Romain, Jeanne et Margot. Le témoignage des nouveaux baptisés est un vrai réconfort. C’est en effet un beau paradoxe que ce soit eux qui nous donnent un témoignage : les baptisés de l’aube de Pâques, drapés dans leur grand voile blanc sont la preuve que quelque chose a changé. Confiants, ils sont devenus enfants, Enfants de Dieu ! et ce n’est pas rien.

Elle :   Tu veux dire qu’il y a dans le monde, dans ce nouveau monde, des nourrissons, et des joies, de la joie, une vraie joie à la François d’Assise.

Lui :    Oui, tu as raison, à la François d’Assise, une joie que personne ni aucun doute ne peut nous ravir, la joie et la liberté des Enfants de Dieu.

Elle :   Alors est-ce que nous ne pourrions pas dire…

Ensemble : Nous ne regarderons plus les choses comme avant.

 Père Hughes

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *