Grâce sur grâce

 

« Je rends grâce à mon Dieu chaque fois que je fais mémoire de vous. À tout moment, chaque fois que je prie pour vous tous, c’est avec joie que je le fais, à cause de votre communion avec moi, dès le premier jour jusqu’à maintenant, pour l’annonce de l’Évangile. J’en suis persuadé, celui qui a commencé en vous un si beau travail le continuera jusqu’à son achèvement au jour où viendra le Christ Jésus » (Ph 1, 3-6).

 

Je reprends volontiers ces mots de l’Apôtre des nations comme expression de ma profonde gratitude pour ces cinq années parmi vous. Oui, je remercie le Ciel de m’avoir donné de vivre au milieu d’une si belle communauté. Je reconnais en effet que, auprès de vous et avec vous, j’ai reçu « grâce sur grâce » (Jn 1,16). Cette grâce de Dieu, je l’ai vue à travers votre accueil bienveillant, au sein de vos familles et des divers groupes paroissiaux ; la grâce divine s’est aussi manifestée au milieu d’une fraternité sacerdotale au sein de laquelle j’ai vécu. La grâce était présente dans chaque aumônerie, chaque rencontre, chaque temps donné, chaque partage, chaque prière, chaque sacrement, chaque liturgie, chaque pèlerinage, de Lourdes à Taizé en passant par Notre Dame de Pontoise, chaque dîner ou déjeuner chez vous et même chaque correction fraternelle. Ensemble, nous avons appris à nous laisser saisir par l’Amour de Dieu. Vous m’avez édifié et évangélisé, parfois sans le savoir, en vous laissant simplement porter par cette grâce qui habite en vous. En fin de compte, vous avez été et demeurez une grâce pour moi. Je sais que j’ai gagné des frères et sœurs en Christ, et cela pour toujours. J’ai tellement reçu de vous tous et de chacun(e) que, émerveillé, je ne puis que dire et redire « Merci ! ».

Au revoir les amis.

Père Steve

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *