Beaux regards

Pour l’été que je vous souhaite temps de repos et de moisson, je vous propose deux beaux regards sur l’Église et le monde, la lecture de deux livres puissants qui analysent le monde et l’Église avec lucidité, sans se payer de mots dans des pages gorgées de puissance et d’espérance.

Louis-Marie Chauvet, Dieu, Un détour inutile ?, Éditions du Cerf, 18 juin 2020 – 279 pages
Prêtre de notre diocèse, éminent théologien et pasteur audacieux, il dresse ici un état des lieux de l’Église qui sonne comme un appel au réveil, et dans le sillage du Pape, un témoignage plein d’espérance. Nous sommes appelés à changer notre regard sur Dieu, à l’accueillir en vérité et à témoigner de ce Dieu de l’Évangile qui seul peut répondre à la quête de miséricorde de l’homme ou de la femme d’aujourd’hui.

 

Martin Steffens, Tu seras un homme, Éditions du Cerf, 27 mai 2021 – 111 pages
Dans un essai enlevé, magnifiquement écrit, sans concession, et sans détour pour désigner la question du père, la question de l’homme, de l’homme et de la femme, ce philosophe de renom et de grande classe sonne l’angelus, c’est-à-dire la bonne nouvelle : celle de la naissance d’un enfant, précisément d’un garçon et à partir de là jaillit la bonne nouvelle que chacun porte en soi la promesse de ce que l’autre a de meilleur. Éloge de l’altérité, éloge de la virilité bien comprise… d’ailleurs tout au long du livre, l’auteur aborde, parce que la question est grave, les choses avec beaucoup d’humour et dans une langue d’une douce poésie.

Un livre lumineux qui appelle, contre la confusion des genres, à une vérité qui nous rendra libres, et heureux, et saints.

J’aimerais que les lycéens le lisent : un beau cadeau pour eux.

Bonne lecture, bel été !

Père Hughes

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *