vendredi 22 mai – Chronique 1

L’amour

Qui est Seigneur et qui donne la vie

Dans l’Écriture Sainte, le nom est porteur d’une identité et d’une mission.  Le nom propre de la troisième personne de la Trinité est Esprit Saint. Si le terme « Esprit » traduit le terme hébreu Ruah  qui dans son sens premier signifie souffle, air, vent (Jn 3, 5-8), ‘Saint’ révèle le caractère divin de cet Esprit.  D’ailleurs, dans le symbole de Nicée-Constantinople, nous invoquons l’Esprit qui “est Seigneur et qui donne la vie”.  Nous affirmons par là non seulement le caractère divin du Saint Esprit,  mais aussi la propriété créatrice de l’Esprit. En vertu de cette nature, nous Lui reconnaissons  une “même adoration et même gloire” que le Père et le Fils. Cela veut dire que l’Esprit n’est pas une entité extérieure à Dieu, ni même une puissance envoyée d’en-haut. Il est plutôt véritablement le ‘Dieu-en-nous’, dans le sens où il vient enraciner en nous l’amour de Dieu (Rm 5, 5 ). Quant à la vie qu’accorde l’Esprit, elle est de l’ordre de la grâce divine. Par l’Esprit, l’homme est divinisé.

Jésus, lorsqu’Il annonce et promet la venue de l’Esprit Saint Le nomme  Paraclet, littéralement ‘Celui qui est appelé auprès’, ad-vocatus, autrement dit le Défenseur. Ce mot a été aussi traduit par Consolateur, car en effet l’Esprit rejoint celui qui est seul et le fortifie dans la foi, l’espérance et la charité ( Catéchisme de l’Église catholique, n. 692). Le Seigneur l’appelle aussi ‘l’Esprit de Vérité’ (Jn 16, 13) car il est Celui qui nous fait vivre la Vérité qu’est Jésus Christ.

Dans le Nouveau Testament, il est aussi désigné sous le nom d’Esprit de la promesse (Ga 3, 14 ; Ep 1, 13), l’Esprit d’adoption (Rm 8, 15 ; Ga 4, 6), l’Esprit du Christ (Rm 8, 11), Esprit de gloire (1 P 4, 14), etc.

Toutes ces appellations du Saint Esprit nous disent quelque chose de Sa nature. Cependant, elles ne suffisent pas pour nous le faire comprendre. Le but de cette neuvaine de Pentecôte est d’être renouvelé dans la présence et l’action de l’Esprit Saint.   Nous ne pouvons pleinement découvrir qui est l’Esprit de Dieu pleinement qu’en le priant.

Alors tous au Cénacle !

Père Steve Niyonkuru.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *