Notre âme : vigne du Seigneur

Édito du dimanche 8 octobre 2017

27ème Dimanche du Temps Ordinaire – Année A

 

“Dieu de l’Univers reviens ! Du hauts des cieux regarde et vois : protège-la, celle qu’a planté ta main puissante” (Ps 80, 15). Ces paroles résument l’espérance du peuple d’Israël, comparé dans l’Écriture à la vigne de Dieu.

Dans l’Évangile de ce dimanche nous entendons le Christ qui nous prédit la naissance d’un peuple nouveau, qui va se faire par la mort du Fils du Maître de la vigne. Ce peuple nouveau est son Église. C’est à ses Apôtres que Dieu confie cette nouvelle vigne, qui en deviennent des nouveaux vignerons.

Saint-Basile de Césarée comparait l’âme de chaque chrétien à la vigne, plantée et soignée par Dieu.

Quand nous tuons la voix de notre conscience, comme les cœurs endurcis tuaient les prophètes, le Seigneur nous envoie encore et encore son propre Fils dans le sacrifice de la messe pour nous donner l’espérance de conversion et de salut. “Seigneur, Dieu de l’univers, fais-nous revenir ; que ton visage s’éclaire et nous serons sauvés !” (Ps 80, 20).

 

Père  Gregor Prichodko

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *