AVEC LE TEMPS DE L’AVENT : L’HISTOIRE DU SALUT DEVIENT NOTRE ACTUALITÉ

Édito du dimanche 3 décembre 2017

Premier dimanche de l’Avent – Année B                        

Le dernier dimanche du temps ordinaire, nous célébrions le Christ-Roi . Le dimanche suivant la nouvelle année liturgique commence par le temps de l’Avent.

En effet dans la liturgie, le chrétien ne cherche pas à fuir hors du temps. Au contraire, en prenant notre condition mortelle, le Fils de Dieu s’est soumis à notre temps et l’a transfiguré ; il lui a redonné son sens, son orientation vers Dieu, puisque même la mort, qui met fin à notre temps conduit à la résurrection.

Le temps des chrétiens et de l’Église est “habité de l’intérieur” par les mystères que nous célébrons c’est-à-dire les étapes divines et humaines de l’histoire du salut. Ces mystères (Noël – Pâques), nous les vivons aujourd’hui par le Christ et dans l’Esprit. C’est en ce sens que nous parlons d’année liturgique : un temps ponctué de célébrations et de fêtes qui nous font entrer dans l’actualité du salut.

Donc, le temps de l’Avent, temps de préparation à Noël évoque l’avènement d’un roi ou sa joyeuse entrée dans une ville. Cette période de conversion et d’attente durant quatre semaines nous prépare au 25 Décembre, mais elle nous fait surtout lever les yeux vers le Seigneur qui advient sans cesse et dont nous attendons le retour glorieux.

Sur ce, préparer la venue du Seigneur nous demande d’être des hommes et des femmes, vigilants et remplis d’espérance afin d’accueillir la Parole et la grâce à l’exemple de Marie dans la disponibilité du cœur, lorsque nous préparons la Crèche où l’enfant Jésus sera déposé la nuit de Noël, nous nous préparons aussi en Église à accueillir Celui dont nous chantons : “Christ est venu…….. Christ reviendra……. Christ est là.”

Bon temps de l’Avent à toutes et à tous. Duc in altum.

 

Père Kedeschmy DESARMES

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *