Une voix crie : “préparez le chemin du Seigneur” (Lc 3,4)

Édito du dimanche 9 décembre 2018

2ème dimanche de l’Avent – Année C

Dans l’Évangile de ce dimanche, Jean Baptiste «proclamait un Baptême de conversion pour le pardon des péchés”, comme il est écrit dans le livre du Prophète Isaïe : “Dans le désert une voix crie : Préparez le chemin du Seigneur.”(Is 40,3)

En identifiant Jean Baptiste avec celui dont la voix crie dans le désert, Saint Luc, comme les trois autres évangélistes, réinterprète le livre d’Isaïe. Il veut nous dire par là que Jésus n’est autre que “le Messie” dont parlait Isaïe. Ainsi, Luc nous dit l’importance de la mission de Jean Baptiste : le Précurseur, mais il nous dévoile surtout le mystère de la personnalité divine de celui dont Jean préparait le chemin.

Il nous dit également, et cela nous concerne d’une façon pratique, comment les hommes doivent se préparer à reconnaître Jésus comme leur “Seigneur” et à le rencontrer. Les contemporains de Jean se sont préparés par “un Baptême de conversion pour le pardon des péchés” (Lc 3,3). Ils se plongeaient dans le Jourdain en reconnaissant leurs péchés.

Cette mission de Jean vaut pour tous les temps : personne ne peut faire la rencontre du Christ sans une conversion du cœur.

Et cela rejoint la “clairvoyance” dont parle Saint Paul aux Philippiens : chacune de nos conversions nous fait progresser dans la lucidité pour “discerner ce qui est vraiment important” et nous permet d’écarter ce qui fait obstacle à la rencontre du Fils de Dieu.

 

Père Thé Anh

 

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.