Restauration et innovation

Dimanche 12 janvier 2020
Baptême du Seigneur – Année A

L’aménagement des églises place les édifices du culte dans une histoire locale et au cœur de relations diverses. À l’exception des Louvrais, nos églises appartiennent aux communes qui les affectent au culte et à la vie de l’Église catholique.

Je tiens à exprimer ma reconnaissance envers les maires de nos communes. Ainsi, l’église, sous la houlette curiale est bien placée dignement et humblement au milieu du village et au centre des bonnes relations civiques.

Quant à l’aménagement intérieur il s’inscrit dans ce dialogue légal et aussi dans le respect des principes architecturaux et à la capacité de faciliter la prière et le recueillement tant des assemblées liturgiques que des démarches individuelles, favorisant le juste accomplissement de chaque fonction.

Chez nous, toutes les églises sont l’objet de gros travaux, quant au réaménagement du chœur sont concernées pour le moment les Louvrais, Livilliers et d’ici quelques mois, la cathédrale. L’importance des travaux de celle-ci occasionnera sans doute l’indisponibilité du lieu ; nous reverrons tout cela.

À Livilliers, l’église fermée depuis trois ans, ouvrira solennellement le 1er février. Pour accompagner ces travaux, nous allons installer l’autel du Carmel de Domont jusqu’ici aux Louvrais : sa taille et ses lignes semblent convenir à cette église, associant ‘restauration et innovation’.

Ce sont les deux mêmes principes qui ont conduit à rétablir la disposition initiale des Louvrais pour profiter de l’architecture conçue pour la réforme de Vatican II. Pour l’innovation, nous installerons l’autel réalisé par des artisans menuisiers et ferronniers, ainsi que par des personnes liées à la pastorale du handicap pour la messe de la Grande Assemblée de 2018. Nous en profiterons pour revoir l’éclairage de l’église.

Je le sais : tout changement provoque des avis. Et j’en ai entendu beaucoup, divers et discordants. Eclairé par tous ces points de vue, et avec les Conseils et la Commission d’Art Sacré, je vous invite à accueillir ces travaux avec joie. Ce sera l’occasion de faire mémoire des différentes étapes de l’histoire de nos communautés, tournés vers l’avenir.

Fraternellement vôtre,

Père Hughes

 

 

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *