Redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche

Dimanche 17 novembre 2019

33ème dimanche du temps ordinaire – Année C

Avec la montée vertigineuse de la science et de la technique, l’homme manifeste un certain désintéressement pour les choses sacrées, il cherche un bonheur par le truchement de la raison.

Tous les mouvements de va et vient qui se font sur la terre sont le résultat du profond désir de vivre qui pousse l’homme dans une recherche incessante du nécessaire pour rester en vie ou pour donner un sens à son existence.

Nous rêvons de la belle vie: une vie heureuse, digne et confortable etc… Telle est la toile de fond de la grande aventure humaine sur cette terre.

Pourtant, nous constatons que malgré tous les acharnements qui peuvent accompagner cette quête, les résultats ne sont pas toujours satisfaisants. On dirait qu’il y a quelque chose qui nous fait défaut. Dans ce cas, osons-nous poser la question : cherchons-nous le sens de la vie là où il est vraiment ?

Le monde d’aujourd’hui souffre d’une grande faim qui semble être insatiable parce qu’il ne cherche à l’assouvir que par les pains qui passent. C’est donc l’une des causes de tous les tiraillements et les bouleversements sociaux qu’il y a en ces jours-ci.

Aristote, dans sa métaphysique nous fait comprendre : le plus haut degré du vrai coïncide avec le plus haut degré de l’être ; il faut donc une seconde navigation pour comprendre certaines choses. Pour nous chrétiens, cette seconde navigation nous est possible grâce à la foi en articulation avec le plus haut degré de notre être qui est notre âme. Celle-ci nous met en communication avec l’Être Suprême : Dieu, de qui découle la vie, le mouvement, l’être, et tout ce qui est bien (Ac 17,28).

Ainsi, pour une vie heureuse pleine de sens ou transformée, il faut cet équilibre entre un corps bien soigné et une âme bien nourrie par la Parole de Dieu : la source même du vrai bonheur.

Grâce aux sacrements de l’Église, nous pouvons croire que le Seigneur est avec nous tous les jours , jusqu’à la fin des temps (Mt 28, 20) et que c’est seulement Dieu qui peut nous aider à orienter le cours de l’histoire du monde sur le chemin de la paix. “Tournez-vous vers moi et vous serez sauvés, tous les confins de la terre” (Is 45, 22).

Frères et sœurs bien-aimés, redressez-vous et relevez la tête car votre rédemption
approche (Lc 21, 28).

Bonne lecture à vous tous.

Père Kedeschmy Desarmes

 

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.