Mes bons amis,

Depuis plusieurs mois je travaille sur ce que je nommais une lettre pastorale, inspirée par les différents dialogues que j’ai pu entretenir avec nombre d’entre vous tout au long des mois passés parmi vous. Ce qui a été vécu est pour moi un vrai trésor. Depuis septembre 2018, dans l’année, pendant l’été, depuis septembre 2019 avec le beau renouvellement du pélé de Notre Dame, je suis heureux d’avoir écouté, d’avoir visité et d’avoir été accueilli si généreusement et d’avoir pu vous accueillir moi-même. J’ai adoré ces premiers temps avec vous, à l’ombre de nos dix clochers.

Au bout d’un an, souvenez-vous !, dans un bulletin paroissial je résumais les choses à vivre ensemble avec ces maîtres mots :

moins mieux ensemble,

à laisser résonner dans nos vies de chrétiens pour œuvrer humblement et avec vigueur en nous laissant guider par l’Esprit missionnaire que le Père nous a communiqué pour témoigner de l’Évangile.

Chemin faisant, la distraction providentielle d’un frère d’une autre église a mis l’Épître aux Romains dans mes mains. Je l’ai méditée à Noël pour guider mon propos.

Cela ne m’éclairait toujours pas sur la façon de vous transmettre le fruit de ma réflexion.

Le confinement, ici et maintenant, me disent : « Publie ton courrier sous forme de feuilleton pastoral ». Je suis OK, alors, ici et maintenant je reprends l’expression que j’emploie depuis le début des évènements, et cela donne comme titre :

Pour l’amour de la vie et le soin d’autrui,
Feuilleton pastoral d’un curé heureux

Je vous donne, déjà ! les derniers mots de mon écrit, les tous derniers mots d’une conclusion en forme d’ouverture :

Gardons comme principe de fonder l’Église sur ce qui est effectivement donné dans nos frères : les dons et charismes de chacun, le soin d’autrui et l’hospitalité généreuse, la collaboration permanente respectueuse et confiante dans les réflexions pastorales, liturgiques et missionnaires.

 En tout, à l’image du Seigneur nous vivrons la gratuité de la présence à l’autre.

Humblement vôtre,

Père Hughes
Pontoise, 1er avril 2020

Premier épisode

Second épisode

Troisième épisode

Quatrième épisode